Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce western réalisé en 1970 par Sam Peckinpah et intitulé UN NOMME CABLE HOGUE contient des messages ésotériques. Plus l'on "creuse", plus les parallèles entre les aventures de Cable Hogue et la quête initiatique apparaissent. La recherche de l'or, la solitude, la "femina", le trésor caché, le désert, le bain... et même la fleur...  Finalement, le film qu'on croyait comprendre prend un sens tout différent et... Non, il n'est pas aussi salace que cela... Ce n'est pas "Coups de feu dans la sierra" ni "La horde sauvage", il est d'un autre genre. Sam Peckinpah disait que c'était son film préféré, le plus personnel, celui qui a mûri le plus longtemps (4 ans) avant d'aboutir. Celui dans lequel il a mis le plus "de lui-même".

 

 

 

Le Mercure plongé dans le bain jusqu'à ce que l'esprit s'élève de lui.

Splendor solis de Trismosin, manuscrit de 1582

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Tag(s) : #alchimie

Partager cet article

Repost 0