Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors ? Quelles sont tes interrogations du jour ?

J’ai envie de vomir.

Les émissions de télé ne font pas des rebelles…

Plutôt des malades.

Après avoir vu un reportage sur l’enfance violée, les désastres des pesticides, la souffrance animale, que fais-tu ? De quoi as-tu réellement envie ?

De vomir et d’aller me coucher.

Exactement. Somme toute, une assez bonne émission, tu as eu l’impression qu’on t’informait vraiment, que tu ne perdais pas ton temps.. Ensuite, bonne nuit tout le monde, rideau, circulez, y’a plus rien à voir, allez vous coucher avec votre envie de vomir, demain un autre jour se lève. On te parlera des abeilles et plus tard dans l’année, des trafics d’organes prélevés sur des enfants.

Jamais entendu parler de ça…

Ça va venir, chaque chose en son temps. Ce seront les russes les coupables. Soyons clair, je suis sincèrement peiné de la souffrance animale dans les abattoirs, toute cette horreur me répugne autant que toi, ceci dit, ce n’est pas l’amour du vivant qui m’amène à éveiller ta petite conscience. Il y a plus de 10 ans, c’étaient déjà l’enfer pour nos amis les bêtes. A l’époque, rien ne devait filtrer. Quand les infos ne me profitent pas, autant les taire.

Aujourd’hui qu’est-ce qui est différent ?

Les éleveurs. Avec leurs traditions, leurs bêtes élevées au pré, pff, je n’y gagne rien et pourtant, je sens qu’il y a du fric à se faire avec la viande aussi. Je veux leur peau à ces petits éleveurs, je veux leur place et je l’aurai. Voilà pourquoi je sors l’artillerie lourde : le reportage choc. Le missile a atteint sa cible. La conscience est ébranlée.

Tu vises les abattoirs pour avoir la peau des éleveurs ?

Quand je les aurai bien épongé, j’installerai mes fermes d’élevage et on ne parlera plus des abattoirs, sauf peut-être à la dixième page de google.

Il se pourrait que complètement dégoutée, je ne consomme plus du tout de viande. Sans blague, je suis à deux doigts de devenir végétarienne. Alors certes, tu auras éliminé les éleveurs mais il n’y aura plus de place à prendre puisqu’il n’y aura plus de consommateurs.

Je m’en fous des consommateurs français. Il y a d’autres pays. Les allemands et les américains pour ne citer qu’eux, ils ne vont pas changer leurs habitudes. Ils ne connaissent même pas Elise Lucet ! L’agroalimentaire ne supporte plus ces petits éleveurs qui font bien leur travail et qui ne demandent qu’à pouvoir continuer à en vivre. Mais je les aurai. Je finirai par les avoir. Quand il ne restera plus que quelques éleveurs bio, j’installerai mes fermes d’élevage et on ne parlera plus des abattoirs. J’installerai dans ta petite conscience l’idée que… (oui j’installerai, comme on installe un logiciel) que la viande protège de la leucémie… ou plus simplement, qu’il n’y a rien de tel pour faire grandir les enfants en bonne santé ! (le bouton « enfant » ça marche toujours). Je sortirai s’il le faut mon arme de persuasion massive, et dans les magazines féminins, j’étalerai au grand jour, études scientifiques à l’appui… le pouvoir amincissant de la viande ! Ne t’inquiète pas, tu en boufferas encore. Tu te remettras à en manger. Je te montrerai un abattoir moderne, sans souffrance animale et tu ne chercheras pas à en savoir plus. Ta conscience sera en paix.

Je te soupçonne de te faire plus « monstrueux » que tu ne l’es en réalité, de forcer le trait pour m’impressionner.

Forcer le trait moi ? Mais ce monde, c’est MON monde, et tu es dedans, jusqu’au cou !

 

Tag(s) : #Jung, #ombre, #inconscient collectif, #âme occidentale

Partager cet article

Repost 0